Les clients « victimes »

Tous avaient au départ un beau projet immobilier…

Tous se retrouvent aujourd’hui dans la même galère : celle de « l’affaire »4C Promotion !

Leurs témoignages se ressemblent. Qu’ils aient rêvé de changer de domicile en bénéficiant d’un environnement privilégié ou de réaliser un investissement locatif de « bon père de famille », leur seul tort a été de faire confiance à un promoteur aujourd’hui défaillant.
 
Ils subissent aujourd’hui de plein fouet les multiples et diverses conséquences de leurs très nombreuses déconvenues, qu’elles soient financières, affectives, pratiques. Et risquent d’en être les « victimes » pendant très longtemps.
 
Le site « Balance ton Bricolo » a décidé de vous raconter leur histoire, comme celles de toutes les « victimes collatérales » de ces chantiers inachevés ou bâclés. A travers les témoignages, parfois poignants, de ces entreprises, prestataires ou clients floués, vous comprendrez ce qui nous guide dans notre combat permanent pour la défense de l’honnêteté, de la conscience professionnelle et de l’amour du travail bien fait…
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
Épisode 1
Épisode 1
Épisode 1
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
M. Mandrillon Voir le témoignage
Épisode 1
Épisode 2
Épisode 3
Mme. Winterhalter Voir le témoignage
Épisode 1
M. Bentolila Voir le témoignage
Épisode 1
Épisode 1

Témoignages de la Famille M., clients de 4C Promotion :

Pour la Famille M. :
« Tout a commencé à basculer vers le côté obscur »

Au départ, le jeune couple, « conquis par le projet » avait « besoin d’espace » et voulait juste « vivre à la campagne ». Ils étaient persuadés que « ça allait être le rêve ».

Jusqu’au jour où les deux associés-dirigeants de la société de promotion à qui ils ont confié la construction de leur maison « se fâchent »…

« M. Ott reprenait l’affaire tout seul, et c’est à partir de ce moment-là que les travaux ont pris du retard et que les entreprises ne venaient plus ».

Mme M. : « Le chantier aurait dû être fini en novembre ou en décembre 2018 : on a pu emménager en avril 2019 et tout n’était pas fini ».

La suite du récit est à l’avenant : « on est venus, il y avait de la boue, pas de terrasse, tout le monde pouvait rentrer, les clés étaient à disposition de tout le monde ! »

« Monsieur Ott nous a manipulés, nous a menti, je lui en veux énormément » (Monsieur M.) :

Elle ajoute : « Monsieur Ott se déchargeait complètement sur le maître d’œuvre, les entreprises et ne prenait pas ses responsabilités »

« A un moment, on a découvert le pot aux roses : les entreprises n’étaient pas payées, et c’était quand-même des sommes importantes ! »

« Monsieur Ott jouait avec tout le monde : les entrepreneurs, les artisans, l’architecte, les propriétaires… » (Monsieur M.) :

« S’il y avait bien quelqu’un à blâmer sur ce chantier, c’est bien M. Ott. En plus de nous avoir manipulés, de nous avoir menti, il nous a gâché la vie ». « On a habité un champ de ruines, mis lui, ça ne l’a pas gêné ». « On était abasourdis, finis »…
Pourtant, le slogan du promoteur sur son site internet était rassurant :

« 4C Promotion, Rien n’est laissé au hasard ».

Site : 4C Promotion

Quand Laurent Ott se dédouane lui-même de toute responsabilité dans un SMS :
« Ce n’est pas de mon fait, mais d’une conjonction d’incompétence de notre Maître d’œuvre, de la Sté Laeuffer et surtout de Marc Pierre » (associé de Laurent Ott – ndlr).

« On nous a vendu du rêve et, finalement, c’est devenu un cauchemar ! »

« On était branchés sur l’électricité de chantier provisoire. 8 mois d’électricité provisoire, c’est illégal ! » « Pour résumer ce gâchis, on a envie de partir de cette adresse. On ne veut plus entendre parler de M. Ott ou de 4C Promotion ». (Monsieur M.).

Mme M. conclut en le confirmant : « C’est malsain… on n’a qu’une envie : c’est de partir ! ».

Voir le témoignage

Témoignage de Mme Winterhalter, cliente de 4C Promotion :

Son résumé est à la fois simple et terrible : Les travaux ont été très longs à démarrer, avant une suite continuelle de retards à toutes les étapes de la construction !

« J’ai acquis un logement en été 2017 auprès de 4C Promotion. Il y a des choses qui ne sont toujours pas terminées ! Le chantier a été très long à démarrer d’abord. Ensuite, il y a eu des retards à toutes les étapes de la construction ».

« La longueur de ces travaux a eu de graves conséquences pour moi. J’avais un crédit qui avait démarré à fin 2018 ».

« Il y a eu des conséquences financières par rapport à la location. Les copropriétaires devraient payer 4000 € de leur poche afin que le chantier soit terminé. Sacrée différence entre ce qu’on nous a proposé au début et les soucis de ce chantier ».
Voir le témoignage
Témoignage de M. Bentolila, client de 4C Promotion :
« C’est au moment de la séparation entre Marc-Pierre et M. Ott que c’est parti en vrille. Les comptes n’étaient plus là ! ».

« Les entrepreneurs sur le chantier n’étaient pas payés en temps et en heure, voire pas payés pour ce qu’ils avaient à faire ».

« La longueur de ces travaux a eu de graves conséquences pour moi. J’avais un crédit qui avait démarré à fin 2018 ».

« Il y a eu des conséquences financières par rapport à la location. Les copropriétaires devraient payer 4000 € de leur poche afin que le chantier soit terminé. Sacrée différence entre ce qu’on nous a proposé au début et les soucis de ce chantier ».
Voir le témoignage
M. Mandrillon, client de 4C Promotion :
Épisode 1 – « La réception (du chantier – ndlr) a été signée avec une longue liste de réserves qui n’ont à ce jour pas été levées »
« L’appartement devait être livré en juin 2018. Livraison qui a été délayée jusqu’en novembre ! On payait le prêt plein sans rentrer de loyer » …

« L’isolation a été faite avec de la mousse, sans finitions, sans rien… ».
Voir le témoignage - # 1
Épisode 2 – « 4C Promotion ne s’est pas révélée comme un bon promoteur »
« Le retard s’accumulant, on est arrivés à 6 mois, qui ont entrainé beaucoup de difficultés. Aucun dédommagement n’a été prévu. Aucun geste commercial n’a été mis en œuvre ».

A la fin, Laurent Ott finit par dire à M. Mandrillon : « on ne peut rien faire, parce que l’entreprise est en liquidation » !
Voir le témoignage - # 2
Épisode 3 – M. Mandrillon : « j’ai de grandes craintes pour la suite »…
« Ma confiance a été grandement déteriorée ». « Les conséquences ont été financières. D’août à novembre, on n’a pas rentré de loyer et on a eu un prêt plein qui a été débité de notre compte ! ».

« On a cherché nous-mêmes une locataire, qui a dû subir les interventions et les intrusions d’entreprises parce que le bien n’était pas fini ».
Voir le témoignage - # 3

Dernier témoignage (audio) d’un autre propriétaire

(Cette « victime » préfère rester anonyme)

« On a du signer une pré-livraison pour un bien qui n’était vraiment pas fini. A l’intérieur, il y avait plein de malfaçons. Les murs n’étaient pas droits, des fissures… il y avait un trou dans l’escalier ! »


« Une terrasse était mal faite. Le parking, les garages n’étaient pas posés : rien n’était fait ! » On a malheureusement dû signer, payer le solde de la livraison alors qu’elle n’était pas complète ! ».

Ecouter le témoignage