Un serrurier empoche le montant des travaux et disparaît… sans avoir rien réparé !

Un serrurier empoche le montant des travaux et disparaît… sans avoir rien réparé !

Un problème de serrurerie non résolu et une facture (salée) réglée d’avance. Voilà comment l’on pourrait résumer la mésaventure vécue par Jimmy, entrepreneur bordelais dans la photogravure.
En novembre dernier, il fait appel en urgence à un serrurier pour un souci de porte coincée dans son commerce. Cependant, aucune solution efficace ne sera apportée et, pire encore, l’entreprise de Jimmy aura réglé au « professionnel » une coquette somme…

Retour sur une expérience pour le moins désagréable, racontée par le principal intéressé au micro de Julien Courbet dans l’émission « Ça peut vous arriver » sur la radio RTL.

L’histoire de Jimmy et de la porte bloquée

Une technicienne de surface venue entretenir les locaux pendant le week-end se retrouve piégée à l’intérieur de l’entreprise. C’est ainsi que débute la mésaventure de Jimmy, dirigeant de la société. Affolée, l’agente d’entretien contacte son associé pour qu’il vienne la libérer, car Jimmy est en déplacement ce jour-là. Le co-gérant se déplace mais se retrouve impuissant face à la porte sécurisée du bâtiment. Il sort alors son smartphone pour trouver un serrurier à proximité, et contacte le premier numéro qui s’affiche sur son écran. Le professionnel arrive rapidement sur les lieux et libère la malheureuse prisonnière.

C’est un soulagement pour tout le monde. Toutefois, la porte forcée est à présent abîmée et le serrurier demande à être payé immédiatement pour le remplacement de la serrure sécurisée. Après avoir obtenu un règlement de plus de 1 600 €, il prétend aller chercher du matériel dans son véhicule pour la réparation.

Et les ennuis reprennent…

Il ne reparaîtra jamais. Abasourdi, l’associé tente d’appeler le forban à plusieurs reprises, en vain. Au bout de plusieurs heures, il réussit enfin à l’avoir au bout du fil. Ce dernier lui répond que la pièce dont il a besoin n’est pas disponible, et qu’il enverra dès le lendemain matin un de ses collègues effectuer une réparation temporaire. Mais cette personne ne viendra jamais. Alors, Jimmy réalise lui-même, bon gré mal gré, une remise en état de fortune de sa porte.

Le temps passe et il reste sans nouvelles du serrurier… Après 3 semaines, il parvient à avoir en ligne le fils du professionnel, qui lui assure que la somme engagée sera remboursée rapidement. Mais il n’en sera rien. L’assureur de Jimmy est prévenu et tente de trouver une solution à l’amiable avec le professionnel. Sauf que le délai s’allonge…

La clé du problème

C’est dans ce contexte que Jimmy sollicite l’aide de Julien Courbet dans son émission « Ça peut vous arriver » du 8 janvier 2020, ce qui, heureusement pour lui, portera ses fruits. Cet échange aboutira en effet à l’engagement du professionnel à rembourser la somme de 1 600 € à l’auditeur sous 48 heures par virement bancaire.

Une issue favorable donc, mais qui aura valu à Jimmy et à son associé deux longs mois d’attente et de stress, dont ils se seraient bien passés !

Serrurier : une profession mal vue

L’expérience malheureuse de Jimmy ne serait hélas pas un cas isolé. En effet, d’après une enquête de l’institut Ifop intitulée « Arnaques à la clé : les Français, les serruriers et les arnaques lors des réparations des portes d’entrée », la profession de serrurier souffrirait d’une bien mauvaise image. Cette activité arrive effectivement en tête du classement des métiers de dépannage ayant plus mauvaise presse chez les Français.

Tarifs exorbitants, qualité d’exécution discutable et autres avis défavorables semblent être le lot de nombre d’entre eux. En moyenne, plus de la moitié des Français se montreraient méfiants vis-à-vis des serruriers (54 %) selon cette étude. Ce chiffre atteint même 62 % en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et 74 % en Île-de-France ! De quoi révéler un certain sentiment de défiance envers le métier et la nécessité de mieux encadrer cette profession.

Quelques conseils bons à prendre

Le fait d’être pris au dépourvu peut nous amener à agir trop vite et à effectuer de mauvais choix. Les serruriers peu scrupuleux le savent et abusent de ce besoin impérieux de secours en appliquant des tarifs prohibitifs.

Le principal conseil serait donc, malgré le caractère urgent de la situation, de prendre le temps d’effectuer des recherches avant de faire venir un dépanneur pour son problème de serrurerie. Bouche-à-oreille, e-réputation, informations sur l’entreprise, tarifs, expertise… Prendre quelques minutes pour bien s’informer avant de faire appel à un serrurier pourrait bien s’avérer salvateur !

Et s’il est trop tard, les experts juridiques de l’émission précisent qu’il ne faut pas hésiter à contacter son assurance ainsi qu’à porter plainte pour abus de confiance, comme l’a d’ailleurs fait leur auditeur.

Enfin, en cas de souci de serrurerie la nuit ou le week-end, les animateurs donnent un dernier conseil, à appliquer dans la mesure du possible. Passer la nuit à l’hôtel et trouver un serrurier tranquillement le lendemain matin : les frais engagés seront toujours moindres qu’une intervention de nuit !

Vous aussi, vous avez été victime d’un professionnel malhonnête et vous souhaitez témoigner de votre mésaventure ? Contactez-nous pour nous faire part de votre histoire ! Nous la publierons sur ce site pour aider les autres consommateurs à se montrer vigilants dans une situation similaire.

Sources 

Laisser un commentaire